L'univers du média télé
 
 
Charlotte Le Grix de la Salle partage son New York dans un guide très personnel : "New York, l’essentiel"
Damien D. et Nathalie L. - 22/05/2012
Journaliste sur TV5Monde, Charlotte le Grix de la Salle est installée à New York depuis janvier 2010.  Dernièrement, elle s'est prêtée au jeu de l'écriture d'un guide : "New York, l'essentiel" paru aux Editions Nomades. Ce guide pas comme les autres,  vous embarque dans un surprenant voyage au cœur de Big Apple et vous invite à découvrir le New York qui vous ressemble. Charlotte nous livre son essentiel de New York.

© D./R. Charlotte, pourquoi avoir décidé d'écrire "New York, l'essentiel" ?

Les Éditions Nomades ont fait appel à moi. Après Londres, Paris, Berlin et Tokyo, tous rédigés par des journalistes français expatriés comme moi, ils cherchaient à compléter leur collection. J'ai dit oui tout de suite, persuadée que j'y prendrais un plaisir fou. Ça a été le cas , mais je n'avais pas imaginé le travail gigantesque que cela représente....

Pouvez-vous nous expliquer comment vous avez procédé pour le réaliser ? Quels ont été vos contacts ?

J'ai commencé par lister les endroits que j'avais aimés lors de mes premiers mois à New York, ces coups de cœur qui restent gravés à vie. Puis, j'ai visité les lieux que je ne connaissais pas encore, soit parce qu'ils étaient réputés, soit parce que des locaux me les conseillaient. J'ai d'abord privilégié les musées et les parcs, c'était à l'automne. J'ai aussi profité des visites d'amis français pour tester avec eux des restos et des bars. Mais j'étais beaucoup trop cool ! Lorsque j'ai attaqué la rédaction proprement dite, je me suis aperçue du travail qu'il me restait à accomplir. J'ai alors procédé de manière beaucoup plus méthodique, en suivant le plan du guide, et en comblant les trous les uns après les autres. Les contacts ? La presse, le bouche à oreille, mon intuition...

 

"J'ai écrit ce guide comme je voyage." 

Il existe déjà bien des guides sur New York, quelles sont les particularités de celui-ci ?

Son format "pocket", étudié pour tenir dans la poche arrière du jean d'un homme, est idéal. Je reproche aux guides de manière générale leur exhaustivité. Ils sont trop gros, avec trop d'infos. C'est indigeste. On n'a pas le temps de les consulter en quelques jours, et on ne sait plus que choisir. C'est un guide personnel, personnalisé, subjectif. Celui de quelqu'un qui vit dans cette ville et la découvre, au jour le jour. Je l'ai écrit comme je voyage. Je n'aime pas les carnets d'adresses à la mode. Je veux être surprise. J'ai voulu partager le New York qui a une histoire, une âme, des secrets.

Qu'est-ce que vous aimez de New York qui fait que cette ville est différente des autres ?

D'abord, son climat, excessif. Chaque saison est marquée, j'aime ça. L'air de la mer y souffle en permanence. Le ciel y est très souvent bleu, d'un bleu transparent. Ne vous étonnez pas d'y voir autant de personnes y faire du sport, le ciel y est pour beaucoup. Et puis, cette diversité. New York est une accumulation de villages, fruits des vagues d'immigration. Vous passez d'une ambiance à l'autre en un rien de temps. Les boutiques ferment et ouvrent, la ville est en travaux permanents, les quartiers à la mode se déplacent selon les prix de l'immobilier : le ville se réinvente sans cesse. Il faut s'y perdre, marcher, lever le nez, se fier à ses goûts. Vous y trouverez forcément le New York qui vous ressemble. Et personne ne vous jugera. Vous y êtes libres.

Si vous deviez conseiller trois lieux à ne surtout pas manquer à New York, quels seraient-ils ? Quant à vous, quels sont les lieux que vous aimez fréquenter ?

Avant que que ça ne disparaisse, 5 Pointz, à Long Island City. Un bloc entier laissé aux graffers. Chaque printemps, les murs sont repeints en blancs, et vous pouvez voir les artistes en action. C'est La Mecque du street art, mondialement connue. Un trésor menacé par les promoteurs immobiliers. Courez-y. Sinon, je reviens régulièrement là où mes pas m'ont guidée les premières semaines : Bryant Park, peu connu des touristes et pourtant l'un des parcs préférés des New Yorkais. Un jardin du Luxembourg en plein Midtown, avec des livres à disposition des grands et des petits, un manège à l'ancienne, des tables de ping pong, des joueurs d'échec, et même un terrain de pétanque. C'est une patinoire l'hiver, et l'une des plus belles pelouses pour pique-niquer l'été.

 

"Cette ville rend heureux ceux qui ont beaucoup de curiosité, de volonté et d'ambition." 

© D./R. Vous vivez depuis presque deux ans à New York. Comment trouvez-vous la vie à Big Apple ? Regrettez-vous Paris ? Pensez-vous avoir fait le tour de cette vaste ville ?

Je refuse de penser à Paris. Si l'on compare, on est malheureux. Je veux profiter de cette merveilleuse parenthèse qui m'est offerte pour profiter de la ville à plein. L'écriture du guide a été l'occasion la plus excitante. La vie à New York est chère et trépidante. C'est "marche ou crève". Moi, ça m'a boostée : je fais du sport comme jamais auparavant, je me lève tôt et me couche tôt en semaine, sors beaucoup en fin de semaine, m'échappe le week end. Il faut être structuré pour apprécier cette ville, mais si on a de la motivation, on en fait mille fois plus que partout ailleurs. Les gens ici sont très à cheval sur des règles de vie qui rendraient fous beaucoup de français, mais c'est ce qui rend la vie beaucoup plus polie, organisée, cool et finalement énergique. Cette ville rend heureux ceux qui ont beaucoup de curiosité, de volonté et d'ambition.

C'est aussi depuis New York que vous présentez "21ème siècle", votre émission sur TV5Monde. De quoi est-il question ?

C'est une série documentaire produite par l'ONU qui existe déjà en version anglaise depuis 2007. On m'a demandée d'en assumer l'adapatation française et la présentation pour une diffusion sur TV5Monde. Les sujets abordés sont ceux qui sont au cœur des l'action de l'ONU : de grandes causes, comme les droits des femmes, la santé, l'eau, l'alimentation, l'énergie, la préservation de cultures oubliées ou en péril. Mais au lieu de les aborder de façon encyclopédiques ou institutionnelles en faisant la publicité des Nations Unies, ces reportages, tous réalisés par de grands reporters chevronnés, abordent ces questions à travers des histoires très humaines et les combats de ceux qui sont touchés ces causes. Je suis fière de participer à la diffusion de ces sujets, rarement abordés, ou jamais de cette façon. Rien à voir avec les 20H !

Un dernier mot pour ceux qui hésitent encore à partir pour New York ?

Venez ! Ce n'est pas forcément cher. Pour les plus débrouillards, il ya plein de solutions économiques. Et puis il n'y a pas que la 5ème Avenue. La ville regorge de musées, de quartiers, de ballades, de bons plans gratuits ou pas chers. C'est une ville où vous vous sentirez libres d'être qui vous êtes. Et ça, ça n'a pas de prix !

 

Merci Charlotte pour ce voyage !

crédit photos : © D./R.  

 

Sur le même sujet :
Charlotte le Grix de la Salle, en librairie et de retour en télé !
Jean-Rémi Baudot : "Il ne suffit pas de faire un palmarès des endroits à la mode pour faire un guide."

 

©TéléSphère