L'univers du média télé
 
 
Anissa Arfaoui : "De toute façon, j’ai beau réfléchir, je n’arrive pas à m’imaginer faire autre chose dans un tout autre domaine ! "
Sébastien Radel - 11/02/2010

Depuis septembre 2009, Anissa Arfaoui a rejoint l'équipe de Télématin pour nous y présenter les "TV Ailleurs" tous les jeudis sur France 2. On la retrouve aussi dans l'émission Absolutely Foot sur Orange Sport tous les samedis à 18h45.
Nous sommes allés à sa rencontre.

Anissa ArfaouiQuel a été votre parcours professionnel avant d'en arriver là ?

J'ai fait plein de choses ! Essentiellement en télé, mais j'ai fait aussi de la radio, et j'ai pigé en presse écrite. A la base, l'idée n'était pas de tout faire. Quand j'étais au lycée et à la fac, j'écrivais pour les journaux étudiants. Du coup, j'ai continué à piger en presse écrite quelque temps, puisque j'aimais ça. Ensuite, quand j'ai fait mon école de journalisme, j'ai découvert la radio et ses outils. J'en suis instantanément tombée amoureuse. Pour finir, quand j'ai commencé à chercher du travail, personne ne voulait m'engager en radio. Donc j'en ai fait un peu, gratuitement, mais fallait quand même trouver un travail payé ! Et en télé, du boulot, il y en avait !!

Comment avez-vous débuté à la télévision ?

Et bien ça fait plusieurs années que je travaille en télé, mais je viens du terrain. Avant Télématin je faisais du reportage, des portraits, des sujets en gros. Je m'étais spécialisée en politique. Ma toute première expérience pour la télévision s'est faite à l'agence Capa, à la rédaction du Vrai Journal de Karl Zéro . J'assistais le chef d'édition, qui est resté un grand ami, d'ailleurs je le salue, il s'appelle Didier Torselli !

Comment avez-vous intégré l'émission Télématin ?

Et bien, avant d'être engagée, ça faisait déjà un moment que je regardais l'émission en appréciant vraiment son articulation. Je trouvais que la machine fonctionnait à merveille, l'émission parfaitement rythmée, voire addictive, et les sujets suffisamment variés pour que tous les téléspectateurs y trouvent leurs comptes. Plus je la regardais, plus je voulais intégrer l'équipe. Donc je me suis mise à visionner Télématin avec de plus en plus d'attention, si je loupais une partie, j'allais chercher ce que je n'avais pas vu sur internet, le tout dans le but de contacter William Leymergie avec des propositions qui colleraient à l'esprit de l'émission, et qui attireraient vraiment son attention. Je lui ai préparé un gros dossier avec plusieurs idées de rubriques. En plus, une de mes amies y travaille, Sarah Doraghi . Je lui faisais lire tout ce que j'écrivais pour vérifier que j'étais sur la bonne voie. J'ai fini par harceler l'assistante de William, et lui a fini par me recevoir.

Pouvez-vous nous expliquer votre chronique ?

Alors ma chronique est une idée de William. L'idée étant de présenter aux téléspectateurs français la télévision de nos voisins européens, ou américains. L'essentiel en tout cas est de montrer une émission dont le concept n'existe pas en France.

Anissa ArfaouiDepuis peu on peut vous voir sur Orange sport, quel est votre rôle ?

Oui, l'émission s'appelle Absolutely Foot ! Une émission de filles, faite par des filles, présentée par une super nana, Céline Géraud , et où l'on parle foot. Mon rôle consiste à dynamiser la fin de l'émission avec un quizz un peu rigolo où les deux invités et leurs voisines s'affrontent. Comme je vous vois d'ici vous demander si et combien je m'y connais en foot, je préfère vous le dire tout de suite, je ne suis pas pointue en la matière ! Je lis le journal sans forcément sauter les pages sport, mais c'est tout. Ce quizz est là pour détendre l'ambiance et se marrer un peu.

Y a-t-il une émission dans laquelle vous avez travaillé qui vous a été bénéfique pour votre métier et qui a permis de vous épanouir ?

Il n'y en a pas qu'une mais trois.
La première, obligée... Le Vrai Journal, et les baroudeurs de l'agence Capa. J'y ai rencontré des gens que je n'oublierais jamais, dont on ne retrouve ni le talent ni l'originalité dans les nouvelles générations. J'y ai appris énormément.

Ensuite il y a La Matinale de Canal+. J'y ai travaillé quatre ans, et j'y ai connu toutes sortes d'émotions. J'y exerçais la double casquette de journaliste-Reporter au pôle politique, et j'étais aussi chargée de la programmation politique quotidienne, ce qui signifiait énormément de travail. Je me souviens qu'au début, quand le rendez-vous venait d'être crée, il fallait s'imposer malgré les réticences des politiques qui se demandaient qui on était et ce qu'on voulait. Je me souviens du chemin parcouru ensuite avec les mêmes politiques qui appelaient pour essayer d'être invité. De toute façon, dès que l'on travaille sur une matinale, les émotions sont décuplées. Ce sont le rythme et les horaires qui font ça.

Et la dernière, c'est bien entendu Télématin, parce que je n'y suis pas par hasard, je l'ai profondément voulu. Ensuite William Leymergie est le premier à m'avoir mise à l'antenne, il m'a fait confiance, donc il a non seulement donné un nouveau tournant à ma vie professionnelle, et il m'a permis de découvrir un nouveau domaine.

Aimeriez-vous avoir votre propre émission et quel en serait son concept ?

Ce n'est pas du tout d'actualité ! Je viens de commencer Télématin, et j'ai bien l'intention de le savourer. Alors je préfère me concentrer sur l'apprentissage, plutôt que d'avoir les yeux plus grands que le ventre.

Anissa ArfaouiQuels sont vos futurs projets ?

Continuer à trouver des émissions de télévisions étrangères susceptibles de vous intéresser !! Et continuer à apprécier des repas en famille... Et des soirées entre amis ! Continuer à m'amuser quoique je fasse surtout !!

Si vous n'étiez pas présentatrice, quel autre métier auriez-vous aimé faire ?

Je n'ai jamais voulu être autre chose que journaliste, alors si je ne faisais pas de la présentation je ferais des interviews et je tournerais des sujets avec amour. Comme je le faisais avant. De toute façon, j'ai beau réfléchir, je n'arrive pas à m'imaginer faire autre chose dans un tout autre domaine !

Que regardez-vous à la télé ?

Je regarde beaucoup les journaux, je suis capable de rester une soirée entière sur mon canapé à faire défiler les JT de toutes les chaînes d'info. Sinon j'aime les documentaires, les émissions de reportage. Et j'adore les séries !! J'imagine que je n'ai pas besoin de vous citer Télématin tous les matins, et la plupart des rendez-vous politiques et culturels de France 2 ! Je précise pour tous ceux qui se diraient que j'en fais des caisses sur France 2, je regardais les mêmes rendez-vous qu'aujourd'hui à l'époque où je travaillais pour des chaînes concurrentes.

Quelles sont vos passions, loisirs ?

Dès que je peux, j'éteins mon téléphone, je range au placard mon ordinateur et je me plonge dans un bon livre. Je me passe des films en boucle, et j'écoute de la musique. J'adore ! J'annonce alors à tout le monde que je suis en mode autiste, et que je rappellerais quand j'aurais eu ma dose.

Quel est votre style de musique ?

Plutôt Rock, pop-rock. Avec une préférence pour le genre des 70's.

Êtes-vous une sportive ?

Aie... Alors le sport et moi c'est compliqué ! J'étais assez sportive quand j'étais jeune, mais du jour où j'ai arrêté, les rapports entre la gym et moi se sont compliqués. Je suis néanmoins inscrite dans une salle de sport depuis un an et demi, il m'arrive de me faire des sessions intenses pendant 2/3 semaines, avant de ranger mes baskets pendant un mois ou deux et de recommencer... Donc, on ne peut pas dire que je sois sportive.

Vous avez quelques choses à rajouter ?

Oui, merci beaucoup de m'avoir interviewé !

 

Retrouvez Anissa Arfaoui dans l'émission Télématin sur France 2 tous les jeudis dans le bloc-note pour sa chronique TV Ailleurs et dans Absolutely Foot tous les samedis à 18h45 sur Orange Sport .

 


Merci Anissa d'avoir répondu si gentiment à cette interview !

par Sébastien Radel

 

©TéléSphère