L'univers du média télé
 
Claire Fournier


Après plusieurs années sur I-Télé, au journal de l'économie, Claire Fournier a choisi de donner une nouvelle orientation à sa carrière en rejoignant France5. Changement de chaîne, mais pas de matière, la lauréate du Dauphin d'Or de meilleure journaliste économique 2008 prend en charge le magazine de consommation "C'est notre affaire " .
Entretien avant le premier numéro le mercredi 3 septembre à 21h55 (rediffusion le samedi à 9h55).

ClaireClaire, qu'est-ce qui vous a motivée à rejoindre France5 ?

Après 10 ans d'info, j'avais envie de passer à un format plus long, un format magazine. Quand j'ai appris que Carole Gaessler prenait les commandes du "Soir 3", j'ai contacté France 5. Ils cherchaient justement un nouveau visage pour "c'est notre affaire"... Une émission que je regardais d'ailleurs régulièrement. Tout s'est fait très rapidement, en une semaine tout était décidé !

Sonia Chironi

SoniaSonia, pouvez vous nous décrire votre formation et votre parcours professionnel jusqu'à aujourd'hui ?

Une licence de droit, un diplôme de l'Institut d'Etudes Politiques de Lyon, et enfin le Centre de Formation des Journalistes à Paris. En sortant du CFJ, j'ai fait mes débuts en radio, à Radio France Internationale, puis à Jérusalem en tant que correspondante pour RTL et I-Télé, et enfin, donc, I-Télé où je présente les journaux depuis un peu plus d'un an maintenant.

 

Pouvez-vous nous décrire une journée type au bureau ?

En ce moment, j'arrive à 3h (du matin, oui oui) à la rédaction, j'avale un café en consultant les dernières infos de la nuit avant de faire le point avec le chef d'édition et le rédacteur en chef sur le « menu » de la matinale, puis j'attaque l'écriture des journaux jusqu'à 5h-5h30. Là, évidemment, je suis en retard alors je file entre les mains des maquilleurs/coiffeurs et à 5h57, je suis en poste pour le premier journal de 6h.
Vous avez déclaré dans un article du JDD à l'été 2007, « être en bout de chaîne est intéressant car ça permet de bien voir la fabrication du journal, mais je ne pourrai pas me passer définitivement du terrain. »

Elise Chassaing


Le 61ème Festival de Cannes s'est tenu du 14 au 25 mai 2008. Grand rendez-vous cinématographique, mais aussi médiatique. Plusieurs journalistes ont couvert cet événement à leur façon, dans des styles différents, pour leur chaîne respective... Nous sommes allés à leur rencontre pour qu'elles partagent leurs aventures cannoises avec nous....
Voici le récit d'Elise Chassaing envoyée spéciale pour ARTE.

Le festival de Cannes, c'est un grand rendez-vous cinématographique...

...où se pressent les plus grandes stars ; aussi bien sur le tapis rouge...

 

EliseDe vos rencontres et interviews, lesquelles ont été les plus « magiques » ? Qui vous a fait le plus d'effet ?