L'univers du média télé
 
Sandra Lou

L'année 2008 est une année de renouveau pour toi, tu as débarqué sur TMC, avec quelques jolis plongeons dans la piscine du « Mur Infernal » en guise de baptême... Pour poursuivre très prochainement dans les cuisines de l'enfer...

Sandra« Hell's kitchen » est une émission de cuisine, mais qu'est-ce donc, un mélange de Maïté (par exemple avec la fameuse scène de la mise à mort des anguilles... ) et de Cyril Lignac, ou tout autre chose ?

Plus du Cyril Lignac, il y a 12 candidats et à la fin de "l'aventure" il n'en restera qu'un qui aura la chance de diriger l'un des plus prestigieux resto d'Hollywood. Par contre ce n'est pas au gentil Cyril qu'ils vont avoir à faire, mais plus aux foudres un chef tyrannique : Gordon Ramsey, chef anglais de renommée internationale.

Candice Mahout

CandiceCandice, faisons connaissance. Qui est la personne qui se cache derrière le joli feu follet matinal de BFM TV, quels ont été votre formation et votre parcours professionnel ?

J'ai d'abord fait une école de commerce (l'ESCP à Paris), parce que c'était une formation générale dont je savais qu'elle me mènerait à tout, puis une école de Journalisme (le CFJ à Paris).
A la sortie du CFJ, j'ai passé quelques mois à l'agence Capa où j'ai fait des reportages pour l'émission « + de Cinéma » . J'y donnais à voir les coulisses du 7ème art qui me passionnaient déjà. Je me suis ensuite intéressée aux coulisses de la télévision le temps de deux saisons dans « Arrêt sur images » sur France 5, avec Daniel Schneidermann en guise de chef d'orchestre.
Puis après avoir longtemps décrypté le travail de mes confrères, j'ai eu envie de revenir au terrain pour fabriquer ma propre matière. J'ai donc quitté l'équipe d'Arrêt sur images pour celle de « Capital » sur M6, une émission qui décrypte, elle, toutes les tendances de consommation de notre société. J'ai beaucoup planché sur les sujets musique et mode. Et quand l'aventure BFMTV s'est présentée, j'ai sauté dans le train en marche ; l'opportunité de participer au lancement d'une chaîne, ça ne se rate pas ! Je suis devenue la « Madame Showbiz » de la chaîne, et je reviens chaque jour en matinale sur les principales actus du monde du spectacle, en essayant toujours d'être le trait d'union entre le show et le business (he oui, je n'ai pas fait une école de commerce pour rien... !).

Nathalie Georges

NathalieNathalie, on aimerait mieux vous connaître, pouvez-vous nous faire votre présentation ? Quelle a été votre formation ? Votre parcours ?

Après des études à Strasbourg, en Langues Etrangères Appliquées, j'ai profité du programme Erasmus pour passer un semestre en Allemagne et un autre en Angleterre. Une expérience que chaque étudiant devrait vivre ! A mon retour, petit tour de France des concours des écoles de journalisme, et c'est finalement au CELSA à Paris que j'ai commencé à apprendre les bases de ce métier. Mais le véritable apprentissage se fait au quotidien, grâce aux stages d'abord (France 3 Alsace et le 8 1/2 - l'ancêtre d'Arte Info) puis aux piges. J'ai passé 5 années enrichissantes en étant pigiste pour Arte, différentes régions de France 3 et l'AITV, le service Afrique de RFO. En 2000, j'ai commencé à présenter Arte Info puis en 2001, la chaîne m'a proposé un CDI.