Dans les coulisses du magazine « Investigations » avec Samira Ibrahim

L'équipe d'Investigations -crédit photo : Damien D. / TéléSphère;
L’équipe d’Investigations – crédit photo : Damien D. / TéléSphère;

Depuis maintenant trois saisons, Samira Ibrahim présente « Investigations », le magazine d’informations de France Ô diffusé chaque mercredis à 20h45. Reportages inédits, documentaires internationaux, politique, économique… Investigations offre une programmation variée et originale qui lui a permis de s’installer dans la grille de la chaîne de la TNT. Envie de découvrir l’envers du décor ? Visite guidée dans les coulisses des tournages avec Samira Ibrahim.

L’équipe d’Investigations – crédites photo : TéléSphèreDirection le siège de France Ô situé à Malakoff dans les Hauts de Seine, pour une plongée dans les coulisses du magazine Investigations à l’occasion des derniers tournages de la saison. Notre guide : Samira Ibrahim, la journaliste-présentatrice du magazine. Au programme de cette demi-journée, enregistrement de cinq émissions.

Rendez-vous est donné dans le hall de l’immeuble des locaux de France Ô. Après s’être annoncés à la réception, nous sommes accueillis par Frédéric Goetz, l’attaché de presse. Direction le sous-sol aux murs orangés, couleur de France Ô, à la rencontre de Samira Ibrahim. Cette partie de l’immeuble se compose d’une salle maquillage, d’une loge pour l’habillage, ainsi que de deux studios d’enregistrements. Devant celui qui abrite le plateau d’investigations, une salle d’attente. En effet, si l’émission n’accueille pas d’invités, c’est le cas pour les autres magazines qui y sont tournés : « Archipels », « 7 en Outre-mer »… Le plateau est donc monté et démonté pour l’occasion. La régie, quant à elle se trouve un étage plus haut.

13h, Caroline Surier, la maquilleuse finit d’avaler sa salade avant de préparer les nuances de teintes qu’elle va appliquer sur le visage de Samira Ibrahim. Arrivée au maquillage, on se demande si la journaliste parvient à prendre du recul et se changer les idées. A quelques minutes du premier enregistrement, ce moment qui pourrait s’apparenter à un instant de détente ne l’est pas vraiment. En effet, pour la préparation des lancements, à force de visionner les sujets plus graves les uns que les autres, ceux-ci lui reviennent à l’esprit. Ils ne l’ont, pour ainsi dire, pas quittés depuis leur visionnage. « Je vis Investigations, je mange Investigations, je dors Investigations ! » s’exclame Samira. Effectivement, car le travail en amont constitue 80 % du magazine « Il faut regarder les documentaires, s’en imprégner, comprendre le sujet, se renseigner et après écrire un lancement qui doit donner envie aux téléspectateurs de rester avec nous tout le temps de l’émission. La présentation est la partie la plus sympa, car je ne suis plus toute seule. Je retrouve l’équipe de l’émission. » souligne la journaliste.

Puis, dans la loge jouxtant la salle de maquillage, rencontre avec Béatrice Rion, la styliste de l’émission. Dans un placard, soigneusement sélectionnés par la styliste, des vêtements correspondants aux goûts de Samira. Une tâche rendue d’autant plus aisée qu’elles se connaissent et travaillent ensemble depuis 18 mois. Après discussion, les deux femmes se mettent d’accord sur les tenues. Celles-ci doivent s’accorder avec les thèmes abordés et l’époque à laquelle l’émission sera diffusée. Et pour cause, ne serait-il pas étrange de voir Samira Ibrahim nous faire son lancement vêtue d’un col roulé en plein mois de juillet ? Ainsi avons nous été témoins d’une veste troquée en deux minutes contre un pull d’été. Avec ces choix de vêtements, il n’est pas question de faire du placement de produit. Les marques figurent toutefois au générique de fin. Et Samira de s’extasier sur une petite veste cintrée à motifs fleuris. En effet, il arrive que la présentatrice craque pour un vêtement et décide de l’acheter.

  • Samira Ibrahim et Caroline Surier au maquillage
  • Samira Ibrahim et Béatrice Rion styliste
  1. 1
  2. 2

14h, direction le plateau pour le premier enregistrement. Depuis cette saison, Investigations est tourné dans les locaux de France Ô, au milieu d’un véritable décor aux couleurs du magazine. Ce vaste espace teinté de rouge, noir et blanc fait un bel effet ! C’est là que nous rencontrons l’équipe technique composée entre autre du réalisateur, de l’ingénieur du son, de trois cadreurs et de l’ingénieur lumière. Présente à proximité du plateau, la styliste fait également office de conseillère en image. La maquilleuse, elle, se transforme en coiffeuse. Budget serré oblige. Sur le plateau, après les calages techniques : le son, les lumières et les placements, le silence s’installe. Oui, mais pas dans l’oreillette de Samira Ibrahim ! Celle-ci continue de bourdonner, signe qu’en régie, « l’éditorial » prend le dessus par l’entremise de Béatrice Nivois. Moment pour la rédactrice en chef de distiller ses dernières instructions.

  • Plateau d'Investigations
  • Réglages lumières en plateau
  • Réglages lumières en plateau
  • Retouche maquillage
  • Samira Ibrahim et un technicien
  • Mise en place des micros
  • Mise en place des micros
  • Dernières touches vestimentaires
  • Equipe Technique
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9

Puis les répétitions commencent. La parole est donnée à Samira. L’occasion d’ultimes ajustements des textes qui défilent aux prompteurs. Plusieurs prises seront nécessaires lors de ce premier enregistrement – La faute à une mèche rebelle notamment -. Chaque lancement est doublé pour les besoins du montage. Depuis la régie, une attention particulière est apportée au ton à ajuster, tantôt plus rapide, tantôt en mode « je raconte ». Et là c’est le talent de la journaliste qui s’exprime. Le regard assuré, le sujet maîtrisé, tout est mis en œuvre pour donner envie de regarder l’émission et de s’informer. Convaincre les téléspectateurs devient alors le maître mot.

15h, fin du premier enregistrement. Samira enlève son micro et quitte le plateau direction la loge.

  • Tournages en plateau
  • Tournages en plateau
  • Tournages en plateau
  • Tournages en plateau
  • Tournages en plateau
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5

Les enregistrements s’enchaînent et ne se ressemblent pas. Samira Ibrahim nous éblouit par ses changements de tenues assortis aux différentes teintes de rouge à lèvres, seule retouche de maquillage. En moins de deux heures nous sommes passés de mai à août ! De retour en plateau, avant de démarrer chaque nouvelle séquences, l’équipe plaisante en ponctuant les répliques de la journaliste par des blagues. Samira Ibrahim elle-même nous gratifie de quelques… « rugissements ». C’est dans l’esprit d’équipe et la bonne humeur que se préparent les lancements des documentaires, à la façon très personnelle de Samira Ibrahim.

Pendant ce temps-là, en régie, face au mur multi-écrans, pas moins de sept personnes œuvrent aux commandes. En première ligne, on trouve la scripte, pour le suivi et les raccords entre les séquences, le synthé et les ingénieurs du son. En seconde ligne, la rédactrice-en-chef, son adjointe, Gabrielle Bricet, qui constituent « l’éditorial », puis la chargée de production, Monia Sahli, interface entre « l’éditorial » et « la technique » pour assurer la bonne réalisation et le respect du cahier des charges de l’émission.

  • En régie
  • En régie
  • En régie
  • En régie
  • Vue depuis la caméra
  • Prompteur
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6

17h20, fin du dernier enregistrement. Samira Ibrahim passe au démaquillage et troque la dernière tenue proposée par la styliste contre ses propres vêtements. Elle prend alors congé. Le montage va commencé…

Retrouvez « Investigations » tous les mercredis à 20h45 sur France Ô.

Merci à toute l’équipe d’ « Investigations », Béatrice, Frédéric et Samira pour leur accueil.

par Damien D. et Nathalie L.

En savoir plus

[fa]eye[/fa]Voir aussi

A lire aussi

Investigations enquête sur les chemins du terrorisme

Samira Ibrahim & Bernard de la Villardière animateurs du gala de l’AMREF à Monaco [photos]

Samira Ibrahim sur le front associatif avec l’AMREF et la Flamme Marie-Claire

Dernières news

France24 : nouvelle formule pour « Élément Terre »

Audrey Chauveau part à l’assaut du désert au Rallye Aïcha des Gazelles

Linda Labidi : « Les TPE représentent plus de 90% de notre écosystème entrepreneurial »

Vivez la Paris Fashion Week avec Audrey Chauveau sur June TV

Lauriers 2015 de la radio et de la télévision : Yves Calvi et Anne-Sophie Lapix récompensés