Fanny Wegscheider

A la télé

Logo BFMParisFanny Wegscheider co-présente actuellement « Bonsoir Paris » sur BFM Paris du lundi au jeudi de 18h à minuit. Depuis le 26 septembre, elle anime l’émission politique « Capitale2020 » dédiée aux élections municipales de 2020.

Présentation

Née à Fréjus dans le Var, Fanny Wegscheider est l’ainée d’une famille de trois filles élevées par leur mère au foyer et un père officier de l’Armée de terre. Ses origines sont multiples entre l’Afrique centrale, la France (Alsace) et l’Europe de l’Est. Si Fanny est aujourd’hui journaliste de télévision, elle a suivi une formation initiale loin des études classiques pour ce métier. Après un Bac S, puis des études en économies, elle a bouclé ses études en école de commerce.

Quand le bâtiment va, tout va !

C’est dans le secteur du bâtiment et l’immobilier que Fanny a commencé sa carrière, sur le terrain d’abord en région PACA, puis en tant que consultante, en région parisienne, quelques années plus tard. « Pendant plusieurs années, j’ai été responsable de projets immobiliers du côté de Nice. J’ai ensuite été débauchée par une grande entreprise du recrutement à Paris qui recherchait des opérationnels pour sa division BTP et immobilier. » Mais l’aspect commercial et le démarchage associé à ce dernier métier ne lui plaisait guère. La crise de 2008 a précipité les choses « C’était devenu très dur de trouver des clients. Ce n’était plus ce que j’avais envie de faire… »

Bilan de compétences… bilan des courses : le journalisme !

Avec la crise et ce métier qui n’a plus d’attrait pour elle, Fanny a décidé de réaliser un bilan de compétences qui au bout de plusieurs mois l’a conduite vers le journalisme ! « J’avais besoin d’être sur le terrain, comme lorsque j’étais responsable de projets immobiliers à vérifier l’avancée des chantiers, et de rencontrer des gens. Ainsi, cela m’a mené vers le métier de journaliste reporter d’images » Et pour aller au bout de ce projet, Fanny a alors repris le chemin des études et suivi une école de journalisme, d’où elle est sortie avec un Master. Après des stages, sa nouvelle vie professionnelle pouvait commencé en télévision ! « J’ai rejoint une télé locale, à Montreuil, TVM Est-Parisien comme JRI. Je couvrais des événements et je traitais de sujets culturels sur le terrain. Comme TVM était une petite structure, j’ai été propulsée en plateau comme chroniqueuse culture, puis présentatrice de ma propre émission. Depuis lors, je n’ai quasiment plus cessé de faire de l’antenne ! »

De la télévision locale à l’internationale

Après TVM Est-parisien, Fanny a été pigiste au desk à M6 pendant un an, avant d’être débauchée par VoxAfrica, une chaîne d’informations bilingue français-anglais basée à Londres. « J’ai passé trois ans là-bas de 2014 à 2017. J’y ai d’abord présenté le journal d’infos continentales quotidien. Puis, la direction de la chaîne a décidé de mettre en place une matinale que j’ai présenté pendant deux saisons avec Adjé Kouakou. Au menu, il y avait de l’info, du divertissement, des invités, des chroniqueurs et de l’interaction avec les téléspectateurs d’Afrique et même du monde entier ! Cela s’appelait « Barao Africa » qui veut dire « Bonjour l’Afrique » en Sango la langue de la République centrafricaine…et aussi de ma mère. » Hélas, faute de moyens, la chaîne a dû arrêter l’émission après seulement deux saisons.

Retour vers le futur : l’aventure BFMParis

Suite à l’arrêt de son émission sur VoxAfrica, Fanny Wegscheider s’est retrouvée réaffectée à la présentation des JTs. C’est alors qu’elle a une nouvelle opportunité sur une chaîne locale « ViaGrandParis m’a contactée à l’occasion du lancement de leur réseau de chaînes régionales pour y présenter les JT et un module de matinale. J’ai accepté le défi, quitté Londres et retrouvé Paris ! » Un an plus tard, c’est une chaîne en pleine croissance qui est venue débauchée Fanny pour là aussi traiter d’info régionale avec une dimension servicielle : BFMParis. « La chaîne ayant plus de moyens, et devant l’opportunité de m’épanouir professionnellement, je n’ai pas hésité longtemps ! » Fin août 2018, elle a commencé sa première saison sur BFMParis à la présentation de la tranche info du 18h-00h aux côtés de Tanguy de Lanlay. Fanny et Tanguy ont alors pour mission de lancer cette nouvelle tranche du soir dans la grille de la jeune chaîne et de trouver leur public avec un contenu adapté « De l’actualité, surtout de l’information, et beaucoup de services, c’est l’ADN de BFM Paris, et « Bonsoir Paris » s’y inscrit logiquement. Nous avons vraiment de la chance sur ce créneau d’être entouré de gens sympa, entre 25 et 40 ans. C’est très enthousiasmant de travailler dans cette ambiance et ça se voit à l’écran. »

Du lundi au jeudi, Fanny et Tanguy accueillent les téléspectateurs franciliens avec des sessions d’infos trafic, et aussi des séquences plus ludiques comme le BFMParis Connect, ou dans la partie 22h-00h la réception d’invités tels Yann Arthus-Bertrand, ou Philippe Manoeuvre. Pendant cette première saison, Fanny a eu l’occasion de sortir du studio pour des directs depuis des événements comme le salon de l’agriculture, ou des éditions spéciales lors de l’incendie de la Cathédrale Notre-Dame de Paris. Elle a eu également l’occasion de faire un duplex sur BFMTV à l’occasion des festivités du Nouvel An 2019.

Fin août 2019, le duo gagnant de « Bonsoir Paris » a lancé sa 2ème saison sur BFMParis. Avec l’actualité politique des élections municipales 2020, Fanny s’est vue confier une émission politique « CAPITALE 2020 » lancée le 26 septembre 2019, en partenariat avec Le Parisien. Chaque jeudi dès 18h, elle reçoit un invité politique francilien en plateau pour débattre des sujets qui illustrent les problématiques des citoyens de la région. Elle a notamment reçu Cédric Villani, Audrey Pulvar, Marcel Campion, Marlène Schiappa ou encore Jean-François Copé et bien d’autres.

par Damien D., le 5 mars 2019, mis à jour le 13 février 2020.